Journée à Beaulieu le 29 août 2015

P1040316
Les participants devant Bosc-Gayral photo CR
P1040253
Visite de l’église photo CR
P1040269
Visite de Pervinquières photo CR

Nous avons été accueillis à l’abbaye cistercienne de Beaulieu, actuellement mise en valeur en centre d’art contemporain, le 29 août 2015 par l’équipe du Centre des Monuments Nationaux dirigée par Pascale Thibault assistée d’Anaïs Faine.
La journée a débuté par les courtes communications qui ont été présentées dans le remarquable cellier du XIIIème.
Nous avons évoqué : La fondation de Beaulieu, le voyage de Saint Bernard en Languedoc, le contexte historique (Catherine Cazelles), l’évolution du temporel de Beaulieu (Nicolas Revel), l’étude des peintures murales de la chapelle Saint Marguerite (Scarlett Bonhoure), l’étude du bâti de la chapelle Sainte Marguerite (Alain Gilbert), dans les pas de frère Claude Mathieu Aymé Ninart (Thomas Poiraud), Prieuré de Costejean(Jean Delmas).Vous pourrez sous peu lire le résumé des thèmes abordés sur le site de l’association.
Après la théorie la pratique : la matinée s’est terminée par une visite appréciée de l’abbaye par Pascale Thibault et Nicolas Revel.
Geneviève Moles, cellérière des granges de l’ouest du département, avait organisé avec le brio que nous lui reconnaissons tous, le sympathique repas à Verfeil. Nous étions donc sur place pour commencer l’après-midi par la visite de l’église de Verfeil où a été transporté après la Révolution (don de la famille Perret) le maitre autel en bois sculpté (1720-1739) de Beaulieu. Nous avons eu le privilège de profiter de la présence de Mme Claire Delmas pour recueillir de précieux compléments d’information.
Puis nous avons visité sur le terrain les différents types de possessions de Beaulieu.
Devant le château de Pervinquières nous attendaient Derek Hall, le propriétaire ainsi que Philippe Clément qui pendant vingt ans a travaillé au nettoyage, déblaiement et conservation du site afin de comprendre le fonctionnement de ce château qui aurait été vendu à l’abbé de Beaulieu en 1370. Nous avons senti là combien le travail de passionné arrive à faire des miracles.
A Saint Igne, prieuré dont les abbés de Beaulieu détenaient la seigneurie, Frédérique Amiel a réalisé un remarquable travail : « Recueil sur la paroisse de Saint Igne » dans lequel, recherches historiques et enquêtes auprès de la population lui ont permis de retracer l’histoire de ce joli petit village aux remarquables piliers sculptés.
La principale grange de Beaulieu située juste au-dessus de l’abbaye est Bosc Gayral (citée dès 1183).  Mme Geneviève Bonnefoi et Mr Jean Jacques Saigne nous en avaient aimablement autorisé l’accès et Mr Daniel Cadilhac président de l’association culturelle de Beaulieu nous a ouvert la cour intérieure.
Les plus sportifs ont pu accéder à la grande salle voûtée qui est derrière les bâtiments et qui présente toutes les caractéristiques d’un grand chai.
La journée s’est terminée sur le parvis de l’abbaye autour du verre de l’amitié et de l’excellente fouace de Najac offerte par Geneviève Moles.
Merci à tous pour votre présence à cette sortie hors Aveyron, mais néanmoins rouergate, elle nous a permis de faire de belles rencontres avec des habitants passionnés et elle nous donne envie de continuer nos recherches et de valoriser le travail déjà effectué.