Autour de Nonenque et de ses granges le 7 avril 2018

Le bourg de Saint Jean d’Alcas Photo CeR

 

Visite du Mas Andral Photo CeR

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 7 avril 2018, nous étions une trentaine de participants matinaux au point et à l’heure du rendez-vous devant le fort de Saint Jean d’Alcas, fins prêts pour  notre visite autour de l’abbaye cistercienne de Nonenque et de ses granges. Dommage nous avons été accompagnés  toute la journée par un invité surprise qui a su s’imposer : le vent ….

L’abbaye  est habitée depuis 1935 par une communauté de religieuses cartusiennes et elle a pris depuis  le nom de   « Chartreuse du Précieux Sang de Nonenque  ». La règle de Saint Bruno recommandant une vie très reculée du monde, aucune visite du monastère n’est possible et apercevoir le monastère niché au fond de la vallée de l’Annou, demande aussi un peu de motivation…

Rien de tel quand les Cisterciennes occupaient Nonenque de 1147 à la Révolution ; elles avaient développé sur l’avant Causse qui domine le monastère une série de Granges remarquables entre les possessions des Templiers sur le Larzac et celles des Hospitaliers le long de la vallée de La Sorgue.

Proches les unes des autres  ces granges  sont toutes construites  autour d’une cour carrée (comme celle de  Lioujas près de Rodez, voir visite du 11 mars 2018) et elles gardent par la présence des nombreux blasons le témoignage des abbesses de grande famille qui se sont succédées à la tête de L’abbaye.

Jacques Miquel, bravant d’une voix forte les éléments, grâce à ses grandes connaissances a captivé l’auditoire. Il nous a guidés à Caussanuejouls, Caussanus, puis à Saint Beaulize où du mobilier en provenance de l’abbaye a déclenché des échanges avec les autochtones férus de patrimoine.

Au Mas Andral Michel et Anne Lise Augais nous avaient préparés un accueil extrêmement chaleureux dans la vieille cuisine de la grange autour d’un bon feu de cheminée. Et que dire des boissons, du fromage, du café des flaunes….Je pense qu’on s’en souviendra tous. Après avoir fait le tour du Mas Andral, grange emblématique des granges de Nonenque, orné du blason de Marguerite II de Roquefeuil nous avons continué notre route vers Saint Jean d’Alcas.

Au Vialaret avec Mr Verlaguet  nous avons fait quelques infidélités  aux cisterciens en évoquant les circonstances il y a plus d’une dizaine d’années de la découverte fortuite  sur ses terres du Touries, de pierres gravées qui se sont révélées être des stèles et statues de guerriers Celtes de l’âge du fer ( VIIIème-Vème s avant JC à voir au musée de Montrozier).

Marie Thérèse Foulquier qui était alors maire de la commune et Jacques Miquel ont travaillé ensemble à la restauration et à la mise en valeur du bourg fortifié de Saint Jean d’Alcas qui était une possession de l’abbesse de Nonenque et nous avons profité en leur compagnie d’une visite éclairée.

Mais il était déjà tard et seulement une dizaine de courageux curieux ont poursuivi par une marche guidée par Anne Lise et Michel Augais pour apercevoir Nonenque dans son écrin de verdure que nous avons atteint à 19 h alors que sonnaient complies….

Carte des granges de Nonenque photo CeR

Laisser un commentaire