Loc-Dieu le 1er juin 2019

Le chevet de l’église de l’abbaye de Loc-Dieu et le grand cèdre planté au milieu du XIXème siècle. Photo CeR

Nous remercions au nom de tous les heureux participants, Marie Hélène et Camille de Montalivet qui nous ont accueillis gracieusement à l’abbaye de Loc Dieu en cette belle matinée du 1er juin 2019.

 Par deux fois Cisterciens en Rouergue a été invité par l’Université des Savoirs Partagés  pour des communications à Villefranche. Nous les avons donc conviés à partager avec nous la matinée de communications organisées par Cisterciens en Rouergue et la belle visite de l’abbaye qui a suivi.

Compte rendu des communications le 1er Juin 2019 à Loc Dieu

  • Loc Dieu à la croisée des chemins. Laurent Barthe, enfant de Villefranche journaliste au Villefranchois,  auteur de nombreux livres sur l’histoire de Villefranche et en particulier  du « Chemin de nos ancêtres ».

Avant l’implantation de Loc Dieu en 1123 un importante réseau de chemin existait déjà : au nord c’était la draye du moyen Quercy à l’Aubrac ou voie romaine de Cahors à Rodez (Marroule, Martiel, Villeneuve, Saint-Igest). Au sud c’était la draye du bas Quercy en Aubrac (Caylus, Villefranche). Loc Dieu s’est installée au milieu, sur une ancienne draye devenue voie romaine qui passait par Elbes, Savignac,Toulonjac, Maleville.

Rapidement Loc Dieu va attirer les pèlerins se rendant à Saint Jacques de Compostelle qui n’hésiteront pas à dévier de leur chemin traditionnel pour profiter de l’hospitalité de l’abbaye. De nouveaux itinéraires vont apparaître.

Lieu de prière et de recueillement Loc Dieu n’était pourtant pas dans un lieu isolé, placée à la croisée des chemins commerciaux et d’hospitalité des voyageurs.

  • Relations entre l’abbaye de Loc Dieu, propriétaire de la grange de l’Albenque et la paroisse de Saint Memory. Marie Hélène de Montalivet, propriétaire de Loc Dieu.

 L’abbaye de Loc Dieu et ses possessions avaient été protégées et exemptées de dimes par une bulle pontificale de Luce III (1181-1185). Le concile de Latran corrige cette décision : les religieux devront payer la dime pour leurs possessions acquises après 1179.

Le curé de Saint Memory, paroisse proche de l’Albenque, grange de l’abbaye de Loc Dieu, acquise dès la fondation avant 1179, lance pourtant une procédure pour recevoir la dîme sur L’Albenque. De nombreux procès suivront avant d’aboutir à un accord.

Vendue pour renflouer le trésor royal sous Charles IX (1565), l’Albenque est rétrocédée à l’abbaye. Au moment de la vente des biens nationaux Loc Dieu possédait encore des rentes sur l’Albenque. Les bâtiments quant à eux appartenaient aux lazaristes de Villefranche.

  • L’abbaye de Chambons, fille de Loc Dieu puis de Bonneval. Catherine Cazelles, co-présidente de Cisterciens en Rouergue.

En 1153, Guillaume de Borne, lointain seigneur du Vivarais donne au deuxième abbé de Loc Dieu Amiel et à ses frères une terre pour y fonder une abbaye bénédictine : Ce sera l’abbaye des Chambons fille de Loc Dieu.

La nouvelle abbaye attire la convoitise de sa voisine, la très puissante abbaye cistercienne de Mazan et de son abbaye fille nord aveyronnaise, Bonneval.

Les grandes difficultés économiques de Loc Dieu occasionnées par la construction de son abbatiale l’oblige à demander une aide financière à Bonneval. En contre partie Bonneval devient l’abbaye mère des Chambons et  fait rentrer cette dernière dans la puissante famille de l’abbaye de Mazan. (Voir tableau des filiations).

Tableau de filiation de l’abbaye des Chambons carte Bernadette Barrière
  • Réhabilitation de Loc Dieu (1848-1880). Camille de Montalivet, propriétaire de Loc Dieu.

En 1813 Louis Cibiel achète Loc Dieu qui avait été vendu à la Révolution comme propriété agricole.

Vincent Cibiel transforme Loc Dieu en maison de campagne aménageant l’aile est : salle capitulaire et au dessus le dortoir des moines (1847 pour cette première tranche de travaux).

Alfred Cibiel, son neveu s’entoure de l’architecte Paul Gout élève de Violet Leduc de gros travaux d’aménagement d’un escalier dans la tour donjon à l’angle sud- est permet de mettre en communication toutes les ailes et donc d’investir l’espace.

Harmonie, efficacité, sobriété sont le résultat de toutes ces années de réhabilitation de Loc Dieu conduite par la famille Cibiel.

Laisser un commentaire