L’abbaye de Nonenque et ses granges

    L’abbaye de Nonenque

En 1139 Déodat Raimond de Montagnol et ses deux fils donnent à Sylvanes tout ce qu’ils avaient dans la vallée de l’Ennou avec l’autorisation pour Sylvanes d’en disposer totalement. Ces terres sont loin de Sylvanes, Guiraud y installe la communauté féminine. La fondation du monastère se situe entre 1139 et 1146.

Sylvanes était au départ un monastère mixte. Le besoin de répondre aux vocations féminines et aussi la nécessité de fournir une situation aux jeunes filles nobles  a dû pousser l’abbé Guiraud (troisième abbé de Sylvanes) à fonder un établissement séparé  qui sera le seul couvent de cisterciennes pour tout le Rouergue.

En 1152 la première prieure est Nazarie fille d’Elisabeth, prieure de Bellecombe en Velay elle-même fille de Mazan. La filiation spirituelle à Mazan est refusée par le Chapitre qui l’attribue à Sylvanes.

Le Chapitre général de Cîteaux est très réticent en ce qui concerne les moutiers féminin. Finalement il entérine la filiation des couvents de moniales à l’ordre, quand un Chapitre général féminin est crée à Tart, en Bourgogne, à proximité du Chapitre des abbés de Cîteaux. Le prieuré est consacré en abbaye en 1232.

  • Grange de Caussanuéjouls ( Saint Jean et Saint Paul)

caussanuejouls 1 (3)
Caussanuéjouls photo CR
caussanuejouls int 2
Chapelle Caussanuéjouls                            photo CR

 

Caussanuéjouls appartenait  à l’abbaye  en 1324. Il y a une tour et une chapelle.

 

 

 

 

  • Grange de Caussanus (Saint Jean d’Alcapies)

caussanus 3
Bergerie Caussanus photo CR
caussanus 5
Entrée dans la cour de ferme Caussanus                                         photo CR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est une ferme de plateau  aux magnifiques bergeries et aux croix héritières des croix de sauvegarde de jadis.

  • Le Mas Andral (Saint Beaulize)

mas andral
Entrée cour du Mas Andral photo CeR
blason mas andral
Blason de l’abbesse Marguerite II de Roquefeuil                                photo CeR

 

 

 

 

 

 

 

 

Citée à partir de 1177; c’est la plus ancienne grange de Nonenque. Après le paréage avec le roi de France le Mas Andral reste avec Caussanus exploité en exclusivité par les moniales.

  • Grange du Vialaret (Saint Paul des Fonts)

le vialaret
Cadastre napoléonien archives de Rodez
Blason de Catherine (de la Tour) 1491 Ph CeR

 

 

 

 

 

 

 

Dans les textes la grange  apparaît  en 1314. Il y avait une chapelle dont il ne reste que quelques pierres dans un bosquet par contre il y a une très belle lavogne.

  • Grange de la Fage (Saint Jean et Saint Paul)

la fage 80
Grange de La Fage plan napoléonien archives de Rodez

Dès leur acquisition les domaines de la Fage (sur le plateau du Larzac)et de Lapeyre, plus tard celui de Palière sont donnés à bail.

 

 

 

 

 

 

  • Grange de France (Marnhargues et Latour)

massergue 80
Grange de France plan napoléonien archives de Rodez

La grange de France au débouché de la vallée de l’Ennou , dont il ne reste rien était exploitée de façon directe par l’abbaye elle était importante par son élevage de bovins.

 

 

 

 

 

 

  • Grange de Massergues (Saint Jean d’Alcas)

 

Grange de Massergues Photo CeR

Massergues apparait dans les textes en 1248. Il y a deux lavognes à proximité.

Nonenque y entretenait une maison des pauvres.

 

 

 

 

 

  • Grange de Lioujas (La Loubière)

grange de lioujas
Grange de Lioujas photo CR

Près de Rodez en 1171 Ermengarde mère du comte et de l’évêque Hugues, en prenant le voile à Nonenque amène le vaste domaine de Lioujas et de Cayssac auquel s’ajoutent deux églises à Gages l’une dédiée à Saint Pierre l’autre à Saint Gervais. La famille comtale avait pour projet d’établir à Lioujas un prieuré de moniales ce projet ne s’étant pas réalisé l’abbesse de Nonenque dû rendre  le prieuré de Gages à l’évêque.

Un inventaire de la grange dressé en 1527 nous apprend qu’il y a d’abord une maison forte avec quatre petites tours et une grande au dessus de la porte c’est une véritable forteresse édifiée de neuf après la guerre de cent ans. La reconstruction est l’œuvre de Delphine de Roquefeuil et du moine granger Jean Barascud.

Possessions  diverses  :

  • Domaine de Palières (Saint Affrique)

palheres 80
Domaine de Palières plan napoléonien Archives de Rodez
  • Eglise de Cayssac (La Loubière)

eglisse de cayzac (2)
Fontaine de Cayssac photo CR
eglisse de cayzac (1)
Eglise de Cayssac photo CR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au XIIème siècle Cayssac appartenait sans doute à Ermengarde, comtesse de Rodez .Elle en fait don à Nonenque ainsi que Lioujas en rentrant dans les ordres.

La fontaine peut être datée de la première moitié du XIIème siècle. Elle est contemporaine des premiers comtes de Rodez.

  • Bourg fortifié de Saint Jean d’Alcas

SAINT JEAN D'ALCAS 2

    Bourg fortifié de Saint Jean d’Alcas p:CeR

 

L’évêque de Rodez donne au monastère l’église de Saint Jean d’Alcas (d’Olcas)en 1170.A partir du XIIIème siècle tous les habitants du bourg sont au service du monastère : frères, donats, clercs, religieuses, tenanciers et l’abbaye protège les habitants puis ça sera le roi après le paréage en 1294.On a alors un véritable village d’abbaye.

L’abbesse et le roi se partage la gestion du bourg.

Le bourg a été fortifié durant la guerre de cent ans au XIVème et XVème siècle.

  • Prieuré de Saint Antoine à Saint Sulpice la Pointe (Tarn)

saint sulpice 1
Eglise de Saint Sulpice la Pointe photo CR

En 1267 se produit un  essaimage  par création du prieuré de Saint Antoine à Sulpice la Pointe (Tarn).

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE

BOURGEOIS (Ginette)  »  Formation et structure d’un village médiéval en Rouergue : Saint -Jean -d’Alcas » . In : Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, Tome 86, N°116,1974.p.1-20.

BOURGEOIS (Ginette) « les granges et l’économie de l’abbaye de Nonenque au Moyen Age ». Dans Cîteaux Com.Cist, fasc. 2, 1973.

BOURGEOIS (Ginette)  » Le rôle des Grands Ordres dans le sud Rouergue au Moyen Age « . Conférence du 6 Décembre 1984 retranscrite dans Découverte du Rouergue Méridional. Université populaire du Sud-Rouergue. Annales 1984-1985.

BOUSQUET (Jacques) Le Rouergue au premier Moyen Age. Tome 2. Nonenque page.681-690.

BOURGEOIS (Ginette) DOUZOU (Alain) Une aventure spirituelle dans le Rouergue méridional au Moyen Age. Edition du Cerf 1999.

COUDERC (C)  RIGAL (J.P)   Cartulaire et Documents de l’abbaye de Nonenque. Archives Historiques du Rouergue XVIII, 1951.

De la MALENE (Pauline) Parcours Romans en Rouergue. t.2.

MIQUEL (Jacques) » Les granges de l’abbaye de Nonenque « Dans LES GRANGES CISTERCIENNES DU ROUERGUE L’AGE D’OR, 1123-1347. Dans la revue SAUVEGARDE DU ROUERGUE N°114

ABBAYE  ET CHARTREUSE DE NONENQUE     Dans la revue : SAUVEGARDE DU ROUERGUE N° 99-100.

L’EGLISE SAINT –PIERRE –AUX –LIENS  DE  CAYSSAC  COMMUNE DE LA LOUBIERE   Dans la revue : SAUVEGARDE DU ROUERGUE N°101.

 

 

 

2 réponses

Laisser un commentaire